F Nous contacter

0

Documents  Eau potable | enregistrements trouvés : 77

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

y

ARTICLE EN LIGNE
Quelque 268 communes seraient concernées par cette contamination radioactive, dont de « grandes agglomérations » comme Orléans, Blois, Tours, Angers, Nantes, et 122 communes d'Ile-de-France.

Eau ; Eau potable ; France ; Nucléaire ; Pollution de l'eau ; Collectivité locale

... Lire [+]

y

- n° 370 - p.43 à p.60

DOSSIER CONSULTABLE AU CLER
Dans un contexte de bouleversement climatique qui prélude à une raréfaction de la ressource hydrique, il est désormais indispensable de mettre en oeuvre des stratégies d'économies comme la récupération des eaux pluviales et la réduction des débits d'eau potable.

Économie d'eau ; Collectivité locale ; Changement climatique ; Eau potable ; Politique environnementale ; Récupération de l'eau

... Lire [+]

y

- n° 625 - p.10 à p.11

ARTICLE CONSULTABLE AU CLER
La mise en concurrence de la gestion des barrages hydroélectriques n'avance pas. Malgré les avertissements des autorités européennes, la France ne se presse pas pour se mettre en conformité. L'opposition grandit également autour de ce projet. Car les barrages, s'ils sont source d'électricité, participent également à la gestion de l'eau.

Energie hydraulique ; Eau potable ; France ; Europe ; Politique énergétique ; Barrage hydraulique

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE

Conçue sous l'égide de l'artiste hollandais Ap Verheggen, SunGlacier DC01 est actuellement exposée dans un musée à La Haye. Son principe : condenser l'humidité contenue dans l'air pour la transformer en eau potable. Une invention destinée aux régions du monde qui manquent le plus d'eau...

Air ; Eau ; Eau potable ; Oeuvre artistique ; Humidité ; Énergie solaire ; Innovation ; Outil pédagogique

... Lire [+]

V

- n° 24 - p.31 à p.32

D'une manière génÉrale, la conception /réalisation d'un réseau de transport ou de distribution d'eau chaude doit être effectuée conformément aux préconisations et instructions du fabricant des canalisations et selon les spécifications de la nore EN 113941 "conception et installation des systèes bloqués

Réseau de chaleur ; Commune / Ville ; Eau ; Eau potable ; Eau chaude sanitaire - ECS ; Électricité ; Gaz naturel

... Lire [+]

V

- n° 291
ISBN 0986-2943

Avec seulement une quinzaine de microcentrales turbinant l'eau de ses réseaux d'eau, la France se place, dans ce domaine, loin derrière son voisin suisse. L'une des explications semble être administrative. Tour d'horizon de la situation française : microcentrale de l'Échaillon (38), celle de Valloire (73) qui cependant n'est pas en fonctionnement (les crues de l'été 2008 ont emporté la canalisation)
Avec seulement une quinzaine de microcentrales turbinant l'eau de ses réseaux d'eau, la France se place, dans ce domaine, loin derrière son voisin suisse. L'une des explications semble être administrative. Tour d'horizon de la situation française : microcentrale de l'Échaillon (38), celle de Valloire (73) qui cependant n'est pas en fonctionnement (les crues de l'été 2008 ont emporté la canalisation)

Eau potable ; Eau usée ; Microhydraulique ; Provence Alpes Côte d'Azur ; Puissance installée ; Réalisation ; Recensement / Inventaire ; Réseau d'eau ; Rhône Alpes ; Suisse ; Turbine hydraulique

... Lire [+]

V

- n° 640

« Produire de l'eau potable grâce à l'énergie du vent ». C'est l'idée aussi simple que révolutionnaire développée par Marc Parent, fondateur de la société Eole Water à Sainte-Tulle (04). En intégrant dans une éolienne un système de climatisation pour récupérer l'humidité de l'air par condensation et un système pour filtrer cette eau, cet ancien frigoriste a inventé l'eau potable renouvelable. Son prototype actuel produit entre 30 et 90 litres d'eau par jour selon les conditions, et sa société travaille d'ores et déjà sur un modèle d'une capacité d'un mètre cube par jour. « Nous essayons de passer à un stade industriel pour faire baisser les coûts de production avec des partenaires qui partagent les mêmes valeurs morales que nous », indique Marc Parent. Ce dernier souhaite en effet avant tout « diffuser l'innovation » pour « aider les populations qui manquent d'eau propre ». (Cf. Énergie Plus Supplément n°438 -15 janc-vier 2010 - p.29)
« Produire de l'eau potable grâce à l'énergie du vent ». C'est l'idée aussi simple que révolutionnaire développée par Marc Parent, fondateur de la société Eole Water à Sainte-Tulle (04). En intégrant dans une éolienne un système de climatisation pour récupérer l'humidité de l'air par condensation et un système pour filtrer cette eau, cet ancien frigoriste a inventé l'eau potable renouvelable. Son prototype actuel produit entre 30 et 90 litres ...

Eau potable ; Expérimentation ; Humidification / Evaporation ; Innovation ; Provence Alpes Côte d'Azur ; Petit éolien

... Lire [+]

V

- n° 100909

L'importation d'eau potable depuis la France via des navires, il y a un an, ne semble plus qu'un mauvais souvenir pour la ville de Barcelone. Une usine de dessalement d'eau de mer a en effet été inaugurée début août près de la ville à Prat del Llobregat, au bord de la Méditerranée. Avec une production de 60 millions de mètres cubes par an, cette usine est la plus grande d'Europe et alimentera près de 4,5 millions de personnes en eau potable. Puisée à deux kilomètres des côtes où sa température reste stable, l'eau de mer est traitée par la technologie de l'osmose inverse. Sous pression, elle traverse une membrane semi-perméable qui retient la plupart des sels. Un traitement final visant à rajouter les éléments minéraux est ensuite nécessaire. Avec 1 m3 d'eau de mer, l'usine produit 450 litres d'eau potable. Dans le cas de Barcelone, la saumure résultant de ce traitement est diluée dans les eaux usées de la ville dans la station d'épuration municipale afin d'être traitée avant son rejet en mer. Cette usine fait partie des nombreuses installations construites en Espagne au cours de ces dernières années. En 2004, le gouvernement a lancé un vaste programme de développement notamment le long du littoral méditerranéen où les besoins sont les plus élevés et ce, principalement dans la région du sud. 20 nouvelles usines ont ainsi été planifiées afin de répondre à 50% des besoins de ces régions. À ce jour, ce pays est le quatrième utilisateur des technologies de dessalement au monde, derrière l'Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis et les Etats-Unis. Ce sont désormais plus de 700 usines qui existent en Espagne pour produire environ 2 millions de mètres cubes d'eau par jour. La multiplication des projets s'observe également dans d'autres régions du monde et notamment au Moyen-Orient et plus récemment au Maghreb. Dans sa publication annuelle 2008-2009, éditée par Global Water Intelligence (GWI), l'International Desalination Association (IDA) indique que la capacité totale des projets signés en 2007 a augmenté de 43 % par rapport à 2006 passant ainsi de 4,7 millions de m3 par jour à 6,8 millions. En 2008 et 2009, les chiffres pourraient être encore plus élevés : au 30 juin 2008, la production cumulée de l'ensemble des projets d'usine de dessalement dans le monde s'élevait à 62,8 millions m3/j pour plus de 13.800 usines construites ou en projet. Ce développement tente de répondre aux besoins grandissant d'une population qui s'accroît inexorablement alors que les ressources en eau douce stagnent, souffrent d'une gestion déficiente voire régressent dans certaines régions. De nos jours, plus d'un tiers de l'humanité survit avec moins de 5 litres d'eau par jour, la définition du stress hydrique de l'Organisation Mondiale de la Santé. Cependant, la technologie du dessalement n'est réservée qu'aux pays les plus riches puisque le coût de fabrication d'eau potable par ce procédé oscille entre 0,4 et 1,50 euros par m3 alors que la potabilisation des eaux de surface ou souterraines coûte entre 0,1 et 0,5 euro. Cette technologie est également vue d'un mauvais oeil par les associations de protection de l'environnement car le traitement de la saumure comme le fait Barcelone n'est pas systématique et de grandes quantités de sel sont rejetées dans le milieu naturel. Or les conséquences de ces rejets dans l'écosystème marin ne sont pas évaluées. Les ONG craignent également que le dessalement devienne une solution de facilité et soit développé aux dépens de mesures de gestion de l'eau et d'économie d'eau. En Espagne, selon les données du Groupement des Services de l'eau de Catalogne, la consommation d'eau domestique et industrielle de la région de Barcelone a diminué de 11% entre 2003 et 2007 en passant de 193 litres par jour et par habitant à 172 l/j/hab. Aujourd'hui à Barcelone la consommation serait de 108 l/j/hab. Il ne reste pas moins que 22% de l'eau dessalée en Espagne est destinée à l'agriculture.
L'importation d'eau potable depuis la France via des navires, il y a un an, ne semble plus qu'un mauvais souvenir pour la ville de Barcelone. Une usine de dessalement d'eau de mer a en effet été inaugurée début août près de la ville à Prat del Llobregat, au bord de la Méditerranée. Avec une production de 60 millions de mètres cubes par an, cette usine est la plus grande d'Europe et alimentera près de 4,5 millions de personnes en eau potable. ...

Coût d'investissement ; Dessalement ; Eau potable ; Énergie osmotique ; Espagne ; Moyen Orient ; Pression osmotique ; Projet ; Réalisation

... Lire [+]

V

- n° 120309

Dans le cadre de son projet de rénovation urbaine du quartier de Bel-Air / Grands pêchers, la ville de Montreuil (93) envisage de valoriser un château d'eau inutilisé en source d'eau chaude pour le chauffage et l'eau chaude sanitaire des habitations voisines. Construit en 1936, le château d'eau du Bel Air n'est plus exploité par le Syndicat des Eaux d'Ile-de-France depuis cinq ans par manque de rentabilité. Il a été légué pour un euro symbolique à la ville de Montreuil qui, depuis 2006, met en oeuvre un plan de rénovation de l'ensemble du quartier : nouveaux logements, nouveaux commerces, désenclavement du quartier, espaces verts... Dans le projet initial, la commune avait prévu de détruire l'édifice pour le remplacer par une supérette. Mais la nouvelle équipe municipale envisage aujourd'hui de valoriser ce patrimoine semble-t-il très apprécié par les habitants pour l'identité qu'il confère au quartier depuis plus de 70 ans. De l'eau chaude à usage de proximité : Le département ELIOTH, filiale du groupe IOSIS spécialisée en R&D sur les solutions d'énergies renouvelables, a répondu à l'appel à idées lancé par la ville pour la valorisation durable de l'ouvrage. Le bureau d'ingénierie propose une idée plutôt originale : transformer le château d'eau en pile thermique urbaine. Le principe ? chauffer l'eau du réservoir grâce à des capteurs solaires et distribuer cette eau chaude aux logements alentour grâce à une boucle de circulation. La vocation structurelle initiale de l'ouvrage est ainsi conservée. Selon le bureau d'étude, le volume et la compacité du réservoir assureront une bonne inertie thermique et sa hauteur (40 mètres) permettra l'installation de grandes surfaces de capteurs solaires qui ne seront pas masquées par les constructions voisines. Il suffira alors d'implanter une boucle de circulation d'eau chaude pour alimenter la chaufferie principale du quartier, située à seulement 100 mètres du château d'eau et l'ensemble du système se régulera automatiquement en fonction des besoins par sondes de températures, précise ELIOTH. En termes d'efficacité et de performances, le bureau d'étude estime que l'intégration de 500 m2 de capteurs thermiques associés au stockage du château d'eau permettra de couvrir les deux tiers des besoins en chauffage des 65 futurs logements construits dans le quartier (logements basse consommation) et d'alimenter près de la moitié des besoins en eau chaude sanitaire de plus de 200 autres logements réhabilités. Grâce à la quantité et à la compacité du volume d'eau contenu dans le réservoir, un niveau d'isolation équivalent à celui d'un bâtiment neuf est suffisant pour maintenir l'eau à haute température (70 °C) jusqu'en hiver, estime ELIOTH. De 30 à 70°C selon la période de l'année : Selon la simulation thermique effectuée par le bureau d'étude, la température de l'eau stockée va varier en fonction du cycle des saisons. Son minimum sera atteint en sortie de l'hiver à 30°C. Dès le printemps, la température remontera progressivement pour atteindre son maximum à la fin de l'été à 70°C. À cette époque, la ponction des besoins en eau chaude sanitaire permettra de puiser l'excédent d'énergie. Les rayons de l'automne achèveront de recharger le château d'eau avant la grande consommation hivernale qui provoquera la décroissance progressive de la température. Au final, ce projet pourrait permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 75 tonnes de CO2 par an en réduisant l'utilisation d'énergie fossile pour le chauffage des logements. Mais le bureau d'étude met surtout en avant l'image de l'édifice qui deviendrait alors le symbole de la démarche environnementale et énergétique de la ville et participerait à la sensibilisation des habitants. Le dossier est désormais entre les mains de l'office HLM de la ville de Montreuil.
Dans le cadre de son projet de rénovation urbaine du quartier de Bel-Air / Grands pêchers, la ville de Montreuil (93) envisage de valoriser un château d'eau inutilisé en source d'eau chaude pour le chauffage et l'eau chaude sanitaire des habitations voisines. Construit en 1936, le château d'eau du Bel Air n'est plus exploité par le Syndicat des Eaux d'Ile-de-France depuis cinq ans par manque de rentabilité. Il a été légué pour un euro symbolique ...

Chauffage solaire ; Commune / Ville ; Eau potable ; Ile de France ; Innovation ; Projet ; Solaire thermique ; Stockage de chaleur

... Lire [+]

V

- n° 493

Une première. L'installation de 500 m2 de capteurs solaires permettrait de chauffer l'eau, capable alors de couvrir les besoins d'une partie des logements d'un quartier de Montreuil (Île de France), en pleine rénovation. Le département Elioth (filiale du groupe Iosis), spécialisée en R&D sur les solutions d'énergies renouvelables, vient de remettre à l'office HLM de la ville de Montreuil (93), une étude de faisabilité originale qui prévoit la transformation du château d'eau abandonné du Bel Air en pile thermique urbaine, véritable « cumulus géant ». Au coeur d'un quartier aujourd'hui en pleine rénovation, l'édifice, construit en 1936, n'est plus exploité depuis cinq ans par le Syndicat des Eaux d'Ile-de-France par manque de rentabilité. « Le caractère de l'ouvrage, bien accepté des riverains et symbole du quartier, associé à son bon état général, ont conduit la municipalité et son sénateur maire, Madame Dominique Voynet, à revenir sur la décision de détruire l'édifice et à explorer les potentialités de sa valorisation sociale et environnementale », explique un responsable d'Elioth. Un quartier en plein développement : C'est dans ce contexte que, fin 2008, le bureau d'étude a répondu à l'appel à idées lancé par la ville pour la valorisation durable de l'ouvrage en proposant de transformer ce réservoir d'eau potable en un « cumulus » urbain stockant l'énergie thermique d'origine solaire et la distribuant l'hiver. L'installation de 500 m2 de capteurs solaires, associés au stockage du château d'eau, permettrait, selon le projet, de couvrir les deux tiers des besoins en chauffage des 65 futurs logements basse consommation construits à proximité et d'alimenter près de la moitié des besoins en eau chaude sanitaire de plus de 200 autres logements réhabilités. « Grâce à la quantité et à la compacité du volume d'eau contenue dans le réservoir, un niveau d'isolation équivalent à celui d'un bâtiment neuf est suffisant pour maintenir l'eau à haute température (70 °C) jusqu'en hiver », précise Elioth. Une boucle de circulation d'eau chaude permettrait d'alimenter la chaufferie principale du quartier, située à une centaine de mètres, l'ensemble du système se régulant automatiquement en fonction des besoins par sondes de températures.
Une première. L'installation de 500 m2 de capteurs solaires permettrait de chauffer l'eau, capable alors de couvrir les besoins d'une partie des logements d'un quartier de Montreuil (Île de France), en pleine rénovation. Le département Elioth (filiale du groupe Iosis), spécialisée en R&D sur les solutions d'énergies renouvelables, vient de remettre à l'office HLM de la ville de Montreuil (93), une étude de faisabilité originale qui prévoit la ...

Bailleur social ; Bâtiment Basse Consommation - BBC ; Chauffe eau solaire collectif ; Eau potable ; Ile de France ; Innovation ; Projet ; Solaire thermique

... Lire [+]

V

- n° 62
ISBN 1289-5857

Le 8 août 2008, a été inaugurée la pico centrale de Claï sur la commune de Saint-Étienne-de-Tinée (06). Il s'agit d'une installation de production hydroélectrique sur le réseau d'eau potable communal.

Adduction eau potable ; Caractéristique technique ; Chiffre clé ; Commune / Ville ; Coût d'investissement ; Débit ; Eau potable ; Hauteur de chute ; Aspect historique ; Montage / accompagnement de projet ; Petite Centrale Hydroélectrique ; Production d'électricité ; Provence Alpes Côte d'Azur ; Réalisation ; Schéma de principe

... Lire [+]

V

- n° 891
ISBN 1267-0545

En remplaçant d'anciens réducteurs de pression d'eau par une turbine fournissant de l'énergie électrique, la commune de Saint-Étienne-de-Tinée (06) compte s'assurer un revenu annuel supérieur à 10 000 €/an. La nouvelle installation est une micro centrale hydroélectrique, capable de développer une puissance électrique de quelques kilowatts à quelques mégawatts, à partir de chutes d'eau de hauteurs variables. La centrale installée sur la chute d'eau permet de fournir de l'eau potable à deux entités qui ne sont pas à la même altitude, notamment la station de ski située à Auron.
En remplaçant d'anciens réducteurs de pression d'eau par une turbine fournissant de l'énergie électrique, la commune de Saint-Étienne-de-Tinée (06) compte s'assurer un revenu annuel supérieur à 10 000 €/an. La nouvelle installation est une micro centrale hydroélectrique, capable de développer une puissance électrique de quelques kilowatts à quelques mégawatts, à partir de chutes d'eau de hauteurs variables. La centrale installée sur la chute ...

Adduction eau potable ; Aide financière ; Commune / Ville ; Coût d'investissement ; Eau potable ; Energie hydraulique ; Microhydraulique ; Petite Centrale Hydroélectrique ; Production d'électricité ; Provence Alpes Côte d'Azur ; Réalisation ; Rénovation ; Turbine hydraulique

... Lire [+]

V

- n° 280808

Valoriser deux fois une ressource potable ? C'est le pari réussi de deux communes des Alpes-Maritimes (06), Saint-Etienne-de-Tinée et Auron, à travers l'installation d'une nouvelle pico centrale électrique, inaugurée le 8 août dernier. L'installation de cette petite centrale hydroélectrique permet en effet aux deux entités de moderniser leur alimentation en eau potable tout en générant de l'électricité et donc de nouveaux revenus aux collectivités. Spécificité de cette centrale, première du genre en France : celle-ci dessert deux communes séparées par un dénivelé de 600 mètres.
Valoriser deux fois une ressource potable ? C'est le pari réussi de deux communes des Alpes-Maritimes (06), Saint-Etienne-de-Tinée et Auron, à travers l'installation d'une nouvelle pico centrale électrique, inaugurée le 8 août dernier. L'installation de cette petite centrale hydroélectrique permet en effet aux deux entités de moderniser leur alimentation en eau potable tout en générant de l'électricité et donc de nouveaux revenus aux co...

Adduction eau potable ; Commune / Ville ; Coût d'investissement ; Eau potable ; Petite Centrale Hydroélectrique ; Production d'électricité ; Provence Alpes Côte d'Azur ; Réalisation

... Lire [+]

V

- n° 889
ISBN 1267-0545

15% d'énergie consommée en moins : c'est le résultat auquel sont parvenus les habitants et résidents de l'île de Sein (29) depuis 2003, dans le cadre d'une opération pilote lancée par l'ADEME, la région Bretagne et EDF avec la mairie de l'île.

Appareil économe ; Bretagne ; Commune / Ville ; Eau potable ; Économie d'énergie ; Économiseur d'eau ; Énergie osmotique ; Ile ; Lampe basse consommation ; Maitrise De l'Énergie - MDE ; Population locale / Riverain ; Réalisation ; Site isolé ; Suivi

... Lire [+]

V

- n° 18
ISBN 1769-3861

Le Sicasil, syndicat de l'eau potable du grand bassin cannois, a inauguré son premier site équipé en panneaux photovoltaïques (32 kWc) sur la toiture du réservoir de Ranguin sur la commune de Mougins (06).

Eau potable ; Provence Alpes Côte d'Azur ; Réalisation ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 876
ISBN 1267-0545

La communauté d'agglomération de Nice-Côte-d'Azur (Canca) exploite les grands hauteurs des chutes d'eau de son réseau d'adduction pour récuperer l'énergie de l'eau qui y circule. La Canca a installé une turbine au réservoir de Cap-Croix, juste avant le réducteur de pression. La turbine assure une production moyenne de 850 000 kW par an, à un tarif d'achat de 8,6 c€/kWh.

Adduction eau potable ; Chiffre clé ; Collectivité locale ; Contrat ; Coût d'investissement ; Eau potable ; Exploitation ; Hauteur de chute ; Production d'électricité ; Provence Alpes Côte d'Azur ; Réalisation ; Société / Compagnie ; Tarif d'achat ; Turbine hydraulique

... Lire [+]

V

- n° 44
ISBN 1634-5460

Source intarissable - on l'espère ! - l'eau de pluie n'est que rarement récupérée et souvent utilisée pour le jardin uniquement. Son usage doit pourtant se systématiser à la fois pour désengorger les réseaux d'évacuation et pour économiser une ressouce qui se rarifie et grêve le budget des ménages. L'eau de pluie pénètre désormais la maison et remplace peu à peu l'eau du réseau pour les usages domestiques jusqu'à la boisson.
Source intarissable - on l'espère ! - l'eau de pluie n'est que rarement récupérée et souvent utilisée pour le jardin uniquement. Son usage doit pourtant se systématiser à la fois pour désengorger les réseaux d'évacuation et pour économiser une ressouce qui se rarifie et grêve le budget des ménages. L'eau de pluie pénètre désormais la maison et remplace peu à peu l'eau du réseau pour les usages domestiques jusqu'à la boisson.

Aide financière ; Avantage ; Bretagne ; Dimensionnement ; Eau de pluie ; Eau potable ; Entreprise artisanale ; Filtration de l'eau ; Inconvénient ; Midi Pyrénées ; Réalisation ; Récupération de l'eau ; Secteur résidentiel ; Temps de retour ; Texte législatif ; Petit éolien

... Lire [+]

V

- n° 272
ISBN 0986-2943

"Les 12ème Prix des techniques innovantes pour l'environnement, ont été organisés par l'ADEME dans le cadre du salon Pollutec Horizons - ADEME énergies. ""Environnement et Technique "" a désigné cette année 3 lauréats dans les domaines variés : performance énergétique des bâtiments (matériaux de refroidissement producteurs d'eau), analyse des polluants et production d'énergie biologique (Pile à combustible microbienne)."
"Les 12ème Prix des techniques innovantes pour l'environnement, ont été organisés par l'ADEME dans le cadre du salon Pollutec Horizons - ADEME énergies. ""Environnement et Technique "" a désigné cette année 3 lauréats dans les domaines variés : performance énergétique des bâtiments (matériaux de refroidissement producteurs d'eau), analyse des polluants et production d'énergie biologique (Pile à combustible microbienne)."

Concours / Trophée ; Eau potable ; Environnement ; Événement / Manifestation ; Innovation ; Matériau de construction ; Pile à combustible

... Lire [+]

V

- n° 452
ISBN 0033-5932

Beaucoup d'entre nous aspirent à consommer en nuisant le moins possible à l'environnement. Même si l'on y songe rarement, modifier le contenu de notre assiette peut permettre de faire un grand pas dans ce sens. Petit menu éco-responsable. - Produits bio : à parfaire - Viande au menu : tout dépend du mode d'élevage - Conservation : coup de chaud sur le froid - Fruits et légumes : consommez en saison - Approvisionnement : privilégiez la proximité - Emballages : traquez-les
Beaucoup d'entre nous aspirent à consommer en nuisant le moins possible à l'environnement. Même si l'on y songe rarement, modifier le contenu de notre assiette peut permettre de faire un grand pas dans ce sens. Petit menu éco-responsable. - Produits bio : à parfaire - Viande au menu : tout dépend du mode d'élevage - Conservation : coup de chaud sur le froid - Fruits et légumes : consommez en saison - Approvisionnement : privilégiez la proximité ...

Approvisionnement ; Chiffre clé ; Consommation d'énergie ; Eau potable ; Élevage animal ; Emballage ; Fruit ; Gaz à Effet de Serre / GES ; Impact environnemental ; Légume ; Produit écologique ; Réfrigérateur / Congélateur ; Transport de marchandises

... Lire [+]

V

- n° 22

Du 13 au 31 août, Aurélien, Frédéric, Man et Dalila étaient missionnés par Énergies Solidaires dans la province du Sanguié au coeur de notre cher Burkina Faso. Au-delà de la finalisation de l'électrification du collège de Tita, la mission comprenait la visite des différents sites dont nous sommes partenaire, une enquête pour permettre à l'occasion de s'investir dans des projets d'assainissement et d'amélioration d'accès à l'eau, ainsi que la collecte d'information afin de monter notre nouveau projet de financement.
Du 13 au 31 août, Aurélien, Frédéric, Man et Dalila étaient missionnés par Énergies Solidaires dans la province du Sanguié au coeur de notre cher Burkina Faso. Au-delà de la finalisation de l'électrification du collège de Tita, la mission comprenait la visite des différents sites dont nous sommes partenaire, une enquête pour permettre à l'occasion de s'investir dans des projets d'assainissement et d'amélioration d'accès à l'eau, ainsi que la ...

Burkina Faso ; Coopération ; Eau potable ; Électrification rurale ; Établissement scolaire ; Réalisation ; Site isolé ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Eau potable [77]

Réalisation [20]

Adduction eau potable [16]

Energie hydraulique [16]

Petite Centrale Hydroélectrique [13]

Eau chaude sanitaire - ECS [12]

Collectivité locale [11]

Production d'électricité [11]

Commune / Ville [10]

France [10]

Provence Alpes Côte d'Azur [10]

Turbine hydraulique [10]

Chauffage [9]

Déchet [9]

Impact environnemental [9]

Chiffre clé [8]

Consommation d'eau [8]

Consommation d'énergie [8]

Eau de pluie [8]

Eau usée [8]

Logement [8]

Rhône Alpes [8]

Bâtiment [7]

Établissement scolaire [7]

Généralité énergie renouvelable [7]

Matériau de construction [7]

Petit éolien [7]

Récupération de l'eau [7]

Solaire photovoltaïque [7]

Suisse [7]

Air [6]

Consommation d'électricité [6]

Coût d'investissement [6]

Eau [6]

Économie d'eau [6]

Économie d'énergie [6]

Généralité énergie [6]

Innovation [6]

Microhydraulique [6]

Projet [6]

Site isolé [6]

Aide financière [5]

Bâtiment tertiaire [5]

Climatisation / Rafraîchissement [5]

Éclairage [5]

Énergie solaire [5]

Éolien [5]

Maitrise De l'Énergie - MDE [5]

Pays En Développement [5]

Politique environnementale [5]

Recensement / Inventaire [5]

Appareil de cuisson [4]

Bois énergie [4]

Bretagne [4]

Bruit [4]

Coopération [4]

Cours d'eau [4]

Dessalement [4]

Environnement [4]

Établissement de restauration [4]

Établissement de santé [4]

Europe [4]

Filtration de l'eau [4]

Impact santé [4]

Politique énergétique [4]

Réfrigérateur / Congélateur [4]

Technologie [4]

Toilettes sèches [4]

Ventilation [4]

Appareil économe [3]

Association [3]

Bâtiment public [3]

Besoin énergétique [3]

Bilan [3]

Biomasse [3]

Camping [3]

Changement climatique [3]

Chauffage solaire [3]

Débit [3]

Déchet ménager [3]

Dimensionnement [3]

Éclairage public [3]

Économiseur d'eau [3]

Électricité [3]

Électricité renouvelable [3]

Électrification rurale [3]

Électroménager [3]

Emploi [3]

Énergie osmotique [3]

Espagne [3]

Étude [3]

Facture énergétique [3]

Financement [3]

Haute Qualité Environnementale / HQE [3]

Ile de France [3]

Impact sonore [3]

Isolation [3]

Lave linge [3]

Maintenance / Entretien [3]

Patrimoine [3]

Perspective [3]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z