F Nous contacter

0

Documents  Objectif européen | enregistrements trouvés : 240

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

RENEWABLE ENERGIES | NEW ENERGY 1/06/03

Article

XXXXX

V

- n° 3
ISBN 1619-6228

- Grand challenge : how the ten new EU member states intend to increase the use of renewable - The penny hasn't dropped : poland lacks political will to grow renewables and has made mistakes

Consommation d'énergie ; Énergie primaire ; Europe ; Généralité énergie renouvelable ; Objectif européen ; Pologne

... Lire [+]

V

- n° 158
ISBN 0295-5873

En visant plus haut que les objectifs de la commission européenne sur la consommation d'électricté à partir de sources renouvelables, l'Irlande affiche une réelle volonté pour exploiter le vaste potentiel renouvelable de l'ile. Avec 4 500 MW possibles d'ici à 2010, la filière éolienne se retrouve en tête et devrait participer à plus de 7% de la prodution électrique totale dès 2005.
En visant plus haut que les objectifs de la commission européenne sur la consommation d'électricté à partir de sources renouvelables, l'Irlande affiche une réelle volonté pour exploiter le vaste potentiel renouvelable de l'ile. Avec 4 500 MW possibles d'ici à 2010, la filière éolienne se retrouve en tête et devrait participer à plus de 7% de la prodution électrique totale dès 2005.

Appel d'offre ; Directive européenne ; Électricité renouvelable ; Éolien ; Irlande ; Objectif européen ; Politique énergétique

... Lire [+]

V

- n° 200204

"L'instauration des energies renouvelables en Europe se deroule plus lentement que prevu, et il en va de meme pour le calendrier previsionnel de reduction des emissions de gaz carbonique. L'Allemagne est dans ce cas. L'Union Europeenne n'atteindra pas son objectif ambitieux, qui est de voir la part des energies renouvelables dans la production d'electricite s'elever a 22% d'ici 2010. L'augmentation de la proportion d'energies renouvelables dans la consommation d'energie primaire a 12% est encore moins realiste. Ce sont les conclusions de l'etude FORRES 2020, que l'institut Fraunhofer d'ingenierie des systemes et de recherche en innovation (ISI) de Karlsruhe a realise pour la commission europeenne chargee d'enqueter sur le developpement des energies renouvelables. Alors que l'energie eolienne satisfait les attentes, les esperances placees dans le developpement de la biomasse ne se sont pas au niveau escompte. ""Surtout dans le domaine de la production de chaleur, des efforts renforces a l'echelle europeenne sont necessaires"" souligne Mario Ragwitz, le chef du projet. Dans les conditions actuelles, l'Allemagne atteindra son objectif, qui est que d'ici 2010,  les energies renouvelables couvrent 12,5% de la consommation de courant. Lors de la reunion ""Renewables 2004"" qui s'est tenue a Berlin a la fin du mois de janvier, L'institut Fraunhofer ISI a presente divers scenarios: si le developpement continue comme actuellement (scenario 1), la part des energies renouvelables dans la production d'electricite atteindra la barre des 20% seulement en 2020, la proportion de la production d'energie primaire s'eleverait alors a environ 10%. Dans un deuxieme scenario, qui part du principe que tous les obstacles politiques soient supprimes et que des nouvelles technologies soient rapidement introduites, la part d'energies renouvelables dans la production d'electricite pourrait atteindre 32% en 2020,  et pres de 20% pour l'energie primaire. Si le deuxieme scenario n'est pas mis en oeuvre, les previsions de reduction des emissions de dioxyde de carbone sur la base du protocole de Kyoto ne seraient pas remplies. Alors que dans le scenario ""optimiste"", on pourrait reduire les emissions de gaz a effet de serre de 485 millions de tonnes par an, le developpement actuel (scenario 1) ne s'eleverait qu'a 260 millions de tonnes. Contacts : Dr. Mario Ragwitz, tel : +49 (0)721 / 6809 157, m.ragwitz@isi.fraunhofer.de http://www.isi.fhg.de/homeisi.htm Sources : Communique de presse idw, 13/02/2004 ___ "
"L'instauration des energies renouvelables en Europe se deroule plus lentement que prevu, et il en va de meme pour le calendrier previsionnel de reduction des emissions de gaz carbonique. L'Allemagne est dans ce cas. L'Union Europeenne n'atteindra pas son objectif ambitieux, qui est de voir la part des energies renouvelables dans la production d'electricite s'elever a 22% d'ici 2010. L'augmentation de la proportion d'energies renouvelables dans ...

Allemagne ; CO2 / Dioxyde de carbone ; CO2 evité ; Électricité renouvelable ; Europe ; Gaz à Effet de Serre / GES ; Généralité énergie renouvelable ; Objectif européen ; Production d'électricité ; Protocole de Kyoto

... Lire [+]

V

- n° 65
ISBN 1624-7876

L'adoption de la directive européenne fixant pour la France un objectif de 21% du taux de couverture de la consommation électrique par énergies renouvelables d'ici 2010 et l'annonce des nouvelles conditions d'achat du KWh éolien constituent deux évènements majeurs susceptibles d'accélérer le developpement de l'énergie eolienne.

Directive européenne ; Document d'urbanisme ; Électricité renouvelable ; Enquête publique ; Éolien ; Étude de faisabilité ; Objectif européen ; Permis de construire ; Réglementation ; Texte législatif ; Urbanisme

... Lire [+]

EN BREF | SYSTEMES SOLAIRES 1/01/04

Article

XXXXX

V

- n° 159
ISBN 0295-5873

- 20% en 2020! : conférence 'intelligent Energy For Europe' de Berlin (19 au 21/01) - Le scénario Negawatt - Electricité verte pour la CNR - La sucrerie (62) tourne au méthane - Bagasse et noix pour l'électricité (australie)

Australie ; Biogaz ; Canne à sucre ; Conférence / Colloque ; Électricité renouvelable ; Fabricant ; Fournisseur d'électricité ; Fruit ; Légume ; Maitrise De l'Énergie - MDE ; Méthanisation ; Négawatt ; Objectif européen ; Politique énergétique ; Sucrerie

... Lire [+]

V

- n° 159
ISBN 0295-5873

Avec une croissance de 25,1% en 2003, la puissance éolienne dans le monde a encore établi un nouveau record d'installation. Les premiers chiffres disponibles annoncent une puissance supplémentaire de 7 948 MW durant l'année 2003 portant la puissance éolienne mondiale aux environs de 39 294 MW. L'essor de la filière est remarquable puisque la puissance éolienne installée annuellement n'a cessé de progresser depuis 1993 et ceci malgré une diminution du niveau d'installation dans l'union européenne en 2003.
Avec une croissance de 25,1% en 2003, la puissance éolienne dans le monde a encore établi un nouveau record d'installation. Les premiers chiffres disponibles annoncent une puissance supplémentaire de 7 948 MW durant l'année 2003 portant la puissance éolienne mondiale aux environs de 39 294 MW. L'essor de la filière est remarquable puisque la puissance éolienne installée annuellement n'a cessé de progresser depuis 1993 et ceci malgré une ...

Appel d'offre ; Bilan énergétique ; Emploi ; Éolien ; Éolienne ; Europe ; Fabricant ; Grande puissance ; International ; Objectif européen ; Offshore ; Parc éolien ; Petite puissance ; Puissance installée ; Secteur industriel

... Lire [+]

V

- n° 1-2 -VOL 4

Production : L'Europe s'échappe, le Japon maintient l'écart, et les Etas-Unis décrochent... L'UE pour 20% de renouvelable en 2020 ?

Cellule photovoltaïque ; Consommation d'électricité ; Électricité renouvelable ; Europe ; Japon ; Module photovoltaïque ; Objectif européen ; Production ; Solaire photovoltaïque

... Lire [+]

V

- n° 241
ISBN 1026-8316

le 10 mars est entrée en vigueur une décission du parlement européen et du conseil, qui rend tous les objectifs et exigences du protocole de Kyoto de 1997 juridiquement contraignants dans tous les états membres de l'UE

CO2 evité ; Directive européenne ; Europe ; Gaz à Effet de Serre / GES ; Objectif européen ; Recherche

... Lire [+]

V

- n° 250304

"LE MONDE | 25.03.04 | 14h11  *  MIS A JOUR LE 25.03.04 | 16h35 L'Union européenne a pour objectif de porter la part d'""électricité verte"" consommée sur le continent de 14 % en 2000 à 22 % en 2010. Pour ce faire, elle encourage la recherche sur des technologies alternatives. Illustration avec deux projets, en Espagne et au Danemark. Almeria (espagne) de notre envoyé spécial ""Danger, lumière solaire concentrée."" Sur les bords détrempés de la route, le panneau semble incongru. La pluie tombe sans se lasser sur le sol aride. Plantés sur leur pied de métal, des centaines d'immenses miroirs réfléchissent le ciel gris. ""Vous n'avez pas de chance. Ici il ne pleut que sept jours par an"", lâche Diego Martinez-Plaza, directeur de la plate-forme solaire d'Almeria. Ce centre de recherche sur l'énergie solaire, créé au début des années 1980, à une centaine de kilomètres au sud-est de Grenade, bénéficie en moyenne de 3 000 heures d'ensoleillement annuel. Mais, en ce jour de mars, le ciel reste obstinément plombé au-dessus des 100 hectares du centre installé dans une zone quasi désertique. ""Ici, nous étudions trois types de centrales solaires"", détaille M. Martinez Plaza. D'abord, les centrales à tour, vers lesquelles convergent les rayons captés par des centaines de miroirs. Une solution qui semble aujourd'hui être la plus prometteuse pour produire de façon massive de l'électricité. Puis les antennes paraboliques qui utilisent des moteurs Stirling pour transformer la chaleur en énergie électrique. Mais elles ne sont pas encore économiques et seront sans doute réservées à des sites dont le raccordement au réseau électrique restera problématique. Enfin, les centrales à concentrateurs paraboliques, dont les miroirs réfléchissent sur des centaines de mètres les rayons du soleil. Non sur un point, comme pour les tours ou les antennes, mais sur de longs tubes où circule de la vapeur capable d'entraîner turbines et alternateurs. ""Lorsque le centre a été créé, l'idée était de départager cette technologie de celle utilisant la tour solaire"", rappelle M. Martinez Plaza. Cette dernière a finalement creusé l'écart, car elle offre un meilleur potentiel d'économies d'échelle. Le programme Solair, que soutiennent quatre pays - Allemagne, Danemark, Espagne, Grèce -, et que finance aussi la Commission européenne, a conduit à réaliser à Almeria un prototype de tour solaire. Ses résultats sont encourageants. Les 300 miroirs (héliostats) dont elle est équipée sont programmés pour suivre individuellement, grâce à des moteurs, la course du soleil, ce qui permet de concentrer ses rayons sur la chaudière de la tour. n là que de très classique : à Odeillo (Pyrénées-Orientales), le four solaire qui s'y trouvait avait été, dans les années 1970, transformé en tour de production d'énergie électrique avant de revenir à sa vocation, première victime de la baisse des cours du pétrole. A Barstow, en Californie, une ferme solaire de 10 mégawatts a fonctionné de 1982 à 1988 sur ce principe. Elle a été suivie d'une nouvelle installation de deuxième génération dotée d'un dispositif de stockage de l'énergie et qui fonctionne depuis 1996. Ce qui distingue le projet Solair de ses ""concurrents"", c'est le fluide caloporteur utilisé pour produire de la vapeur d'eau et entraîner le turbo-alternateur. ""On a pris de... l'air"", explique Manuel Romero, responsable du projet. Pour transmettre la chaleur concentrée par les miroirs, on utilise de petits récepteurs en céramique noire qui portent l'air ambiant à 800 °C. Aspiré dans un circuit qui comprend une zone de stockage de la chaleur en céramique, cet air produit de la vapeur d'eau ""hyper chaude"" (460 °C) dans un circuit pressurisé (65 bars) qui entraîne turbine et alternateur. De quoi produire 1 mégawatt électrique (MWe) à partir des 3 mégawatts thermiques générés par le soleil, et alimenter en électricité un village d'un millier d'habitants. RECHERCHE DE PARTENAIRES Le consortium Solair a porté ses efforts sur le matériau de ces récepteurs en céramique, du carbure de silicium, dont la mise en forme n'est maîtrisée que depuis 1999. Ce sont ces petits composants qui permettront, demain, la montée en puissance des tours solaires, estiment les spécialistes. Le programme Solair entre désormais dans une phase commerciale, se réjouissent ses promoteurs, qui annoncent la construction en 2006, ""quelque part en Espagne, probablement près de Grenade"", d'une tour de 95 m de haut, entourée de 90 000 m2 de miroirs, le tout ayant une capacité de 11 MWe. Le réservoir de stockage de chaleur donnerait à l'installation une autonomie de neuf heures après le coucher du soleil. ""On pourrait donc utiliser cette réserve dans la soirée, lorsque la demande d'électricité est forte, ou la garder pour la matinée, pour accélérer la montée en puissance de l'usine à l'aube"", explique M. Romero. Pour l'heure, si la conception du futur projet est terminée, le consortium est toujours à la recherche de partenaires industriels pour entamer sa construction. L'équilibre économique sera assuré par des subventions. En Espagne, l'énergie renouvelable peut être vendue à des tarifs supérieurs à ceux du marché. ""Il n'est pas possible de produire actuellement à un prix économique raisonnable"", reconnaît Peter Heller, partenaire allemand du projet. Le kilowatt solaire est encore quatre ou cinq fois plus onéreux que celui issu des combustibles fossiles ou nucléaires. Mais, grâce aux économies d'échelle, son coût pourrait diminuer de moitié d'ici à 2015, espère-t-on à Almeria. Hervé Morin ------------------------------------------------------------------------ "
"LE MONDE | 25.03.04 | 14h11  *  MIS A JOUR LE 25.03.04 | 16h35 L'Union européenne a pour objectif de porter la part d'""électricité verte"" consommée sur le continent de 14 % en 2000 à 22 % en 2010. Pour ce faire, elle encourage la recherche sur des technologies alternatives. Illustration avec deux projets, en Espagne et au Danemark. Almeria (espagne) de notre envoyé spécial ""Danger, lumière solaire concentrée."" Sur les bords détrempés de la ...

Centrale solaire ; Concentrateur solaire ; Électricité renouvelable ; Espagne ; Europe ; Généralité énergie renouvelable ; Midi Pyrénées ; Objectif européen ; Production d'électricité

... Lire [+]

V

- n° 250304

"L'Union européenne (UE) a pour objectif, d'ici à 2010, de produire 22 % de son électricité à partir de sources d'énergie renouvelables. Actuellement, sur les 14 % d'""électricité verte"" produits dans l'Union, 12 % sont fournis par l'hydroélectricité. L'objectif européen est ""ambitieux"", reconnaît Pablo Fernandez-Ruiz, directeur du programme énergie à la Commission européenne, et ""la capacité des énergies renouvelables à concurrencer les technologies existantes sera déterminante"". Actuellement, seuls l'éolien et la biomasse peuvent, en termes de tarifs, rivaliser à la marge avec le gaz, le charbon ou le nucléaire. L'association de protection de la nature WWF doute que l'objectif des 22 % puisse être atteint à la date prévue. Elle a donc demandé début mars à l'UE de tenter d'atteindre 25 % en 2020. Le sixième programme cadre de l'UE (2002-2006) devrait consacrer 400 millions d'euros au développement des énergies renouvelables, tandis qu'Euratom prévoit de consacrer 190 millions d'euros aux recherches sur le nucléaire. * ARTICLE PARU DANS L'EDITION DU 26.03.04 "
"L'Union européenne (UE) a pour objectif, d'ici à 2010, de produire 22 % de son électricité à partir de sources d'énergie renouvelables. Actuellement, sur les 14 % d'""électricité verte"" produits dans l'Union, 12 % sont fournis par l'hydroélectricité. L'objectif européen est ""ambitieux"", reconnaît Pablo Fernandez-Ruiz, directeur du programme énergie à la Commission européenne, et ""la capacité des énergies renouvelables à concurrencer les ...

Électricité renouvelable ; Généralité énergie renouvelable ; Objectif européen

... Lire [+]

V

- n° 210404

"Le Portugal doit fabriquer un nouveau parc eolien avec cinq aerogenerateurs chaque semaine durant les six prochaines annees pour pouvoir realiser les objectifs europeens pour les energies renouvelables. En 2010, 39% de l'electricite doit etre issue de sources renouvelables ; les parcs eoliens sont l'unique alternative pour y arriver etant donnee la hausse de la consommation et les limitations concernant la construction de barrages. Pour y parvenir, il faut injecter cinq fois plus d'argent qu'il y en a deja, chose possible selon le president de l'APREN (association portugaise de producteurs independants d'energie de source renouvelables) car il y aurait des investisseurs interesses et des zones de vent suffisantes. Mais il y a aussi des difficultes: le manque possible de cablage electrique, les problemes lies a la propriete privee et le manque d'argent notamment. La grande difficulte reside surtout dans le temps necessaires a l'approbation d'un projet - 5 a 6 ans pour un parc eolien - la faute aux autorites environnementales qui doivent analyser les projets se situant sur des zones d'interet pour la conservation de la nature. Malgre cela, les parc eoliens vont continuer a eclore un peu partout dans le pays mais ne solutionneront pas tous les problemes, et notamment l'augmentation croissante de la consommation. Pour atteindre les objectifs fixes par Bruxelles, la pays doit conjointement developper son parc eolien mais aussi miser sur une politique de reduction de la consommation. Le Portugal possede actuellement une puissance de 299 megawatts operationnels et de 460 en construction. L'objectif est de 3750 megawatts en 2010. Contacts : APREN, http://www.apren.pt/ "
"Le Portugal doit fabriquer un nouveau parc eolien avec cinq aerogenerateurs chaque semaine durant les six prochaines annees pour pouvoir realiser les objectifs europeens pour les energies renouvelables. En 2010, 39% de l'electricite doit etre issue de sources renouvelables ; les parcs eoliens sont l'unique alternative pour y arriver etant donnee la hausse de la consommation et les limitations concernant la construction de barrages. Pour y ...

Électricité renouvelable ; Éolien ; Objectif européen ; Portugal ; Puissance installée

... Lire [+]

V

- n° 160
ISBN 0295-5873

Evénement dans le monde des biocarburants, la loi de finances rectificative 2003 parue au JO le 31 déc.2003 autorise désormais une réduction des taxes pour l'éthanol incorporé directement à l'essence. Une première en France.

Biocarburant ; Consommation de carburant ; Diester ; Essence ; Éthanol ; France ; Norme ; Objectif européen ; Offre et demande ; Pétrole ; Production ; Secteur industriel ; Taxe ; Texte législatif

... Lire [+]

V

- n° 324
ISBN 0292-1731

Le baromoètre européen d'EurObserv'ER permet d'avoir une vision de l'évolution des énergies renouvelables, filière par filière, d'année en année. Il contient également des projections pour déterminer si le rythme actuel de croissance est cohérent avec le respect des objectifs de la Commission européenne. l'éolien, la géothermie, et le PV devraient remplir leurs objectifs alors que le solaire thermique, la petite hydraulique, et la biomasse s'en éloignent.
Le baromoètre européen d'EurObserv'ER permet d'avoir une vision de l'évolution des énergies renouvelables, filière par filière, d'année en année. Il contient également des projections pour déterminer si le rythme actuel de croissance est cohérent avec le respect des objectifs de la Commission européenne. l'éolien, la géothermie, et le PV devraient remplir leurs objectifs alors que le solaire thermique, la petite hydraulique, et la biomasse s'en ...

ADEME ; Bilan ; Chiffre clé ; Consommation d'électricité ; Croissance / Augmentation ; Directive européenne ; Éolien ; Europe ; Généralité énergie renouvelable ; Géothermie ; Energie hydraulique ; Livre Blanc ; Objectif ; Objectif européen ; Observatoire ; Offre et demande ; Plan soleil ; Production d'électricité ; Programme d'action ; Puissance installée ; Solaire photovoltaïque ; Solaire thermique

... Lire [+]

V

- n° 270504

"LE MONDE | 27.05.04 | 14h22 Bruxelles de notre bureau européen L'Union européenne s'est fixé, en 1997, pour objectif de produire, en 2010, 12 % de sa consommation d'énergie, soit 22 % de son électricité, à partir d'énergies renouvelables (hydroélectricité, éolienne, biomasse, solaire, etc. ). Elle en est loin, puisque cette part, qui était de 5,4 % en 1997, n'est montée qu'à 6 % en 2001. Et que, sans renversement de tendance, elle devrait tout juste atteindre 9 % à la fin de la décennie. ""Ces résultats ne sont pas satisfaisants"", a déclaré, mercredi 26 mai, la commissaire à l'énergie, Loyola de Palacio. A quelques jours de la conférence mondiale sur les sources d'énergie renouvelables à Bonn, en Allemagne, l'Espagnole a refusé, au grand dam des Verts, que les Européens se fixent immédiatement un nouvel objectif, plus ambitieux, de 20 % à l'horizon de 2020. Dans une communication adoptée mercredi 26 mai, la Commission demande aux Etats de commencer par tenir leurs engagements. Elle estime qu'il faut pour cela investir 10 milliards à 15 milliards d'euros par an pour augmenter l'effort de recherche, mais surtout assurer une commercialisation efficace et une diffusion de masse de ces énergies. L'ÉOLIEN EN HAUSSE Bruxelles donne un satisfecit au Danemark, à l'Allemagne, à l'Espagne et à la Finlande, blâme la Grèce et le Portugal, et porte un jugement fort mitigé sur les autres pays, dont la France. Elle critique notamment les obstacles administratifs et de raccordement au réseau rencontrés en France par les producteurs. En Europe, les trois quarts des énergies renouvelables sont d'origine hydraulique, mais le potentiel de développement dans ce secteur est faible. C'est donc sur les autres sources d'énergie qu'il convient de tabler. En 1997, la Commission estimait que la progression serait due aux deux tiers à la biomasse (sous-produits de l'industrie du bois et de l'agriculture), un quart à l'énergie éolienne et 8 % au solaire, au thermique et au photovoltaïque. Seule la progression de l'éolien a été bien supérieure aux attentes. Celle de la biomasse a été très décevante, tandis que le solaire reste marginal. L'éolien produit 2,4 % de l'électricité en Europe et 16 % au Danemark. Les Européens sont leaders de ce secteur, qui emploie 72 000 personnes - trois fois plus qu'en 1998 - et a permis de diviser par deux le coût du kilowattheure en quinze ans. Dans les sites bien exposés, cette énergie est ""proche du seuil de rentabilité"", estime la Commission. ""Cette réussite n'est cependant pas le résultat d'un effort européen commun. L'Allemagne, l'Espagne et le Danemark représentant ensemble 84 % des capacités éoliennes"" des Quinze, écrit la Commission. Ainsi, en 2003, la France a installé une capacité éolienne trente fois inférieure à celle de l'Allemagne. La biomasse n'a pas tenu ses promesses en raison ""du caractère inadéquat des systèmes de soutien et de l'absence de coordination des politiques"", selon la Commission. Cette source d'énergie ""est en concurrence avec d'autres utilisations du sol, comme l'agriculture"" et son coût ""reste deux fois supérieur, voire davantage, à celui de leurs concurrents classiques"". Seuls la Finlande, le Danemark et le Royaume-Uni connaissent une progression constante de ce secteur. Même en tenant compte du succès de l'éolien, il faudrait, pour que l'Union tienne ses objectifs, que l'énergie produite à partir de la biomasse croisse de 18 % par an, plus de deux fois plus qu'au cours des sept dernières années. Arnaud Leparmentier * ARTICLE PARU DANS L'EDITION DU 28.05.04 "
"LE MONDE | 27.05.04 | 14h22 Bruxelles de notre bureau européen L'Union européenne s'est fixé, en 1997, pour objectif de produire, en 2010, 12 % de sa consommation d'énergie, soit 22 % de son électricité, à partir d'énergies renouvelables (hydroélectricité, éolienne, biomasse, solaire, etc. ). Elle en est loin, puisque cette part, qui était de 5,4 % en 1997, n'est montée qu'à 6 % en 2001. Et que, sans renversement de tendance, elle devrait tout ...

Consommation d'électricité ; Consommation d'énergie ; Électricité renouvelable ; Emploi ; Éolien ; Europe ; France ; Généralité énergie renouvelable ; Objectif européen

... Lire [+]

V

- n° 40604

"[vendredi 04 juin 2004 - 20h06 heure de Paris] BONN (AFP) - La conférence diplomatique sur les énergies renouvelables, qui s'est déroulée cette semaine à Bonn, a suscité un intérêt inespéré sur fond d'envolée du brut et permis aux pays du Nord et du Sud de confirmer leur volonté de développer ces filières non polluantes, notamment pour réduire leur dépendance du brut. Mais le gouvernement allemand, qui l'avait organisée, n'a pas réussi à arracher aux Américains, comme ils le souhaitaient initialement, que la communauté internationale reconnaisse la nécessité d'agir de concert sur ce dossier. La Déclaration politique, laborieusement négociée jusqu'à la dernière heure, reprend seulement une formule agréée au sommet de Johannesburg, selon laquelle il est nécessaire d'""augmenter significativement la part mondiale des sources d'énergie renouvelables, en ayant conscience de l'urgence"". Elle prend seulement ""note"" des objectifs chiffrés que certains pays ont adoptés ou vont adopter pour augmenter la part de ces filières dans leur consommation d'énergie à l'horizon 2010 ou 2015. Le texte, légalement non contraignant, déclare néanmoins que ""les énergies renouvelables, combinées avec une efficacité énergétique accrue, deviendront des sources d'énergie très importantes et largement disponibles et qu'elles offriront de nouvelles opportunités de coopération entre tous les pays"". La conférence, à laquelle 150 Etats ont participé dont plusieurs dizaines au niveau ministériel, a débouché sur l'adoption de deux autres documents moins controversés. Il s'agit de ""Recommandations (sur les) politiques"" à suivre et d'un volumineux Plan d'action recensant 165 politiques ou programmes en faveur de l'éolien, du solaire et des autres filières d'avenir. Qualifiées officiellement de ""nouvelles"", les ""actions"" des Etats, des bailleurs de fonds, du secteur privé et des ONG, sont en fait souvent déjà lancées ou relèvent de bonnes intentions. Le chancelier Gerhard Schroeder, qui a inauguré jeudi la partie ministérielle de l'événement de quatre jours, en a profité pour dénoncer la dépendance du pétrole de la communauté internationale, fustiger le terrorisme et faire la promotion des énergies renouvelables. Il a vanté sa politique nationale, qui a permis à son industrie d'occuper une place dominante sur les marchés de l'éolien et du solaire. Il en a profité pour annoncer à la dernière minute une rallonge de crédits de 500 millions d'euros sur cinq ans pour des prêts bonifiés au Sud en faveur des énergies propres. Ce chiffre s'ajoutera au milliard d'euros sur cinq ans qu'il avait déjà annoncé en 2002 à Johannesburg pour des opérations identiques. Ses ministres de l'Environnement, Juergen Trittin, et de la Coopération, Heidemarie Wieczorek-Zeul, ont qualifié la manifestation de ""grand succès"", en braquant le projecteur sur le Plan d'action. La conférence a fourni l'occasion à la Chine, dont la croissance exponentielle est un des facteurs de la hausse vertigineuse des prix du pétrole, d'annoncer qu'elle chercherait à porter à quelque 10% la part des énergies renouvelables dans sa production d'électricité. Plusieurs institutions internationales, Banque mondiale et Banque européenne d'investissements notamment, ont également annoncé de nouveaux financements. La première a fait savoir qu'elle accroîtrait de 20% en moyenne par an dans les cinq prochaines années ses prêts bonifiés en faveur des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique. La seconde a promis d'augmenter ses prêts en faveur des énergies vertes de 700 millions d'euros par an d'ici 2010. Ses opérations sur le dossier ont totalisé 1,6 milliard d'euros sur la période 1999-2003, selon son communiqué. - - - BONN, Germany, June 4, 2004 (ENS) - Pledges of increased funding for renewable sources of energy have brightened the four day International Conference for Renewable Energy which concludes here today. The nearly 2,000 participants - government ministers and business people, trade unionists, nongovernmental organizations, and renewable energy manufacturers - heard investment promises of hundreds of millions of new dollars a year for renewables. "
"[vendredi 04 juin 2004 - 20h06 heure de Paris] BONN (AFP) - La conférence diplomatique sur les énergies renouvelables, qui s'est déroulée cette semaine à Bonn, a suscité un intérêt inespéré sur fond d'envolée du brut et permis aux pays du Nord et du Sud de confirmer leur volonté de développer ces filières non polluantes, notamment pour réduire leur dépendance du brut. Mais le gouvernement allemand, qui l'avait organisée, n'a pas réussi à ...

Allemagne ; Conférence / Colloque ; Généralité énergie renouvelable ; Objectif européen

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Objectif européen [240]

Europe [125]

Généralité énergie renouvelable [104]

France [81]

Politique énergétique [72]

Chiffre clé [65]

Éolien [59]

Directive européenne [53]

Biocarburant [52]

Consommation d'énergie [50]

Solaire photovoltaïque [50]

Électricité renouvelable [46]

Gaz à Effet de Serre / GES [41]

Efficacité énergétique [39]

Puissance installée [37]

Production d'électricité [35]

Objectif [34]

Commission européenne [33]

Biomasse [32]

Allemagne [31]

Biogaz [30]

Changement climatique [29]

Géothermie [29]

Energie hydraulique [26]

Solaire thermique [25]

Réglementation [24]

Bâtiment [23]

Transport [23]

Emploi [22]

Livre Blanc [21]

Tarif d'achat [21]

CO2 / Dioxyde de carbone [20]

Généralité énergie [20]

International [20]

Scénario [19]

Bois énergie [18]

Économie d'énergie [18]

Éthanol [17]

Grenelle de l'environnement [17]

Programme d'action [17]

Chaleur renouvelable [16]

Taux de biocarburant [16]

Bilan [15]

Effet de serre [15]

Espagne [15]

Collectivité locale [14]

Perspective [14]

Programme de développement [14]

Bilan énergétique [13]

Biodiesel [13]

Entreprise [13]

Milieu agricole [13]

Production d'énergie [13]

Transition énergétique [13]

#clerinfos [12]

Consommation d'électricité [12]

Italie [12]

Maitrise De l'Énergie - MDE [12]

Offshore [12]

Performance énergétique [12]

Secteur industriel [12]

ADEME [11]

Aide financière [11]

Belgique [11]

Étude [11]

Marché européen [11]

Politique environnementale [11]

Coût d'investissement [10]

Électricité [10]

Industrie [10]

Marché mondial [10]

Nucléaire [10]

Parc éolien [10]

Petite Centrale Hydroélectrique [10]

Pologne [10]

Pompe à chaleur [10]

Réalisation [10]

Royaume Uni [10]

Surface installée [10]

Consommation de carburant [9]

Danemark [9]

Énergie primaire [9]

Éolienne [9]

Investissement [9]

Pays Bas [9]

Production de chaleur [9]

Recherche [9]

Réseau électrique [9]

Suède [9]

Texte législatif [9]

Autriche [8]

Carburant [8]

Déchet [8]

Énergie marine [8]

Marché français [8]

Pétrole [8]

Prospective / Prévision [8]

Rapport [8]

Rénovation [8]

Appel d'offre [7]

Approvisionnement [7]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z