F Nous contacter

0

Documents  Aide financière | enregistrements trouvés : 1 069

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

y

ARTICLE EN LIGNE
Les contours de la nouvelle prime étaient annoncés depuis le mois de septembre. Mais les professionnels, comme les particuliers, qui envisagent des travaux de rénovation énergétique de leur logement attendaient les précisions. Le gouvernement a dévoilé la nouvelle aide MaPrimeRénov', mercredi. Présentée sous son meilleur jour, elle révèle pourtant défauts. Point noir, relevé par le collectif Rénovons qui rassemble les acteurs de la rénovation énergétique, il y aura toujours un reste à charge pour financer ces travaux malgré la sollicitation de ces aides. "Mais le montage des dossiers sera exceptionnellement fastidieux", glisse Danyel Dubreuil coordinateur du collectif.

Pire, selon ce collectif, en s'appuyant sur des arguments développés par la Capeb, les offres à un euro " vont même disparaître dans le nouveau système de MaPrimeRenov". Car même en cumulant d'autres aides comme les certificats d'économie d'énergie, les aides d'Action Logement ou les aides proposées localement, l'ensemble de ces aides financières ne pourront plus couvrir "plus de 90 % du montant des travaux pour les ménages très modestes et 75 % pour les ménages modestes". Concrètement, MaPrimRenov' augmente le reste à charge des ménages par rapport au CITE.

Le site MaPrimeRénov' "est plutôt bien fait mais encore faut-il être à l'aise avec les démarches en ligne". "Si les plus modestes ne se servaient pas des aides comme le CITE c'est parce qu'elles sont complexes et demandent des démarches administratives. C'est un public qui a besoin d'un accompagnement humain. La dématérialisation ne permet pas à tous les publics de s'en saisir", dénonce Danyel Dubreuil du collectif Rénovons.

Pour l'accompagnement humain, le gouvernement compte sur le réseau « Faire » répartis dans environ 400 espaces conseils en France. "Mais ils ne sont pas assez nombreux. Il y a 800 conseillers, il en faudrait au moins le double", ajoute Danyel Dubreuil.
ARTICLE EN LIGNE
Les contours de la nouvelle prime étaient annoncés depuis le mois de septembre. Mais les professionnels, comme les particuliers, qui envisagent des travaux de rénovation énergétique de leur logement attendaient les précisions. Le gouvernement a dévoilé la nouvelle aide MaPrimeRénov', mercredi. Présentée sous son meilleur jour, elle révèle pourtant défauts. Point noir, relevé par le collectif Rénovons qui rassemble les acteurs de ...

Rénovation énergétique ; Aide financière ; Crédit d'impôt ; Logement ; Conseiller énergie ; Politique énergétique

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Depuis le 1er janvier 2020, le crédit d'impôt transition énergétique est transformé en prime, versée par l'Agence nationale de l'habitat, aux propriétaires modestes pour réaliser des travaux de rénovation énergétique. Concrètement, les ménages modestes et très modestes, éligibles à la prime, peuvent désormais déposer leurs demandes d'aides sur la plateforme Internet: www.maprimerenov.gouv.fr. Le montant de la prime est ajusté en fonction des revenus des ménages et de l'efficacité énergétique des travaux. Des aides locales ainsi que les certificats d'économies d'énergie (CEE) peuvent venir compléter le calcul de l'aide de MaPrimeRénov'. Le montant de l'aide au titre des CEE, que les fournisseurs d'énergie ou les délégataires de CEE s'engageront à verser au ménage, sera joint au dossier de demande de la prime de l'Anah.

Le calcul de la prime versée sera écrêté. Le montant cumulé de la contribution des CEE ou des aides publiques (aides des collectivités ou d'Action Logement) ne devra pas dépasser 90 % de la dépense éligible pour les ménages aux revenus très modestes, et 75 % pour les ménages aux revenus modestes. MaPrimeRénov' est plafonnée à 20 000 euros par logement, sur cinq ans. Les propriétaires aux revenus intermédiaires (déciles 5 à 8 de revenus) continueront en 2020 à bénéficier du crédit d'impôt transition énergétique. Par exemple, pour un ménage intermédiaire composé de deux personnes, le plafond des revenus est fixé à 44 124 euros par an, ou 27 706 euros pour une personne seule. Le crédit d'impôt a été étendu à ces ménages pour la rénovation globale des maisons individuelles « passoires thermiques » (étiquette F ou G) : une aide forfaitaire de 150 euros par mètre carré est octroyée. Les revenus intermédiaires pourront aussi profiter du CITE pour installer des chaudières fonctionnant au bois ou autres biomasses, ou à l'énergie solaire thermique. Plus de détails dans l'article.
ARTICLE EN LIGNE
Depuis le 1er janvier 2020, le crédit d'impôt transition énergétique est transformé en prime, versée par l'Agence nationale de l'habitat, aux propriétaires modestes pour réaliser des travaux de rénovation énergétique. Concrètement, les ménages modestes et très modestes, éligibles à la prime, peuvent désormais déposer leurs demandes d'aides sur la plateforme Internet: www.maprimerenov.gouv.fr. Le montant de la prime est ajusté en ...

Aide financière ; Rénovation ; Rénovation énergétique ; Bâtiment ; Particulier / Ménage ; Crédit d'impôt

... Lire [+]

y

Transformer chaque année pendant dix ans au moins 500 000 logements, dont 150 000 passoires énergétiques, en logements à basse consommation comme s'y est engagé le gouvernement, et s'assurer que les dispositifs s'adaptent aux besoins des ménages les plus vulnérables, suppose une mobilisation exceptionnelle des moyens publics et privés.

MaPrimeRénov' nous met-elle sur le chemin de faire reculer durablement la précarité énergétique ?
Transformer chaque année pendant dix ans au moins 500 000 logements, dont 150 000 passoires énergétiques, en logements à basse consommation comme s'y est engagé le gouvernement, et s'assurer que les dispositifs s'adaptent aux besoins des ménages les plus vulnérables, suppose une mobilisation exceptionnelle des moyens publics et privés.

MaPrimeRénov' nous met-elle sur le chemin de faire reculer durablement la précarité énergétique ?

Logement ; Précarité ; Précarité énergétique ; Aide financière ; Crédit d'impôt

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
En nouvelle lecture du PLF 2020, les députés ont supprimé l'extension du crédit d'impôt transition énergétique (CITE) aux ménages aisés pour la rénovation globale de leur logement. Ils ont aussi rejeté le bénéfice du CITE aux propriétaires bailleurs.

Crédit d'impôt ; Bâtiment ; Logement ; Rénovation ; Aide financière ; Rénovation énergétique ; Réglementation ; Programmation de Loi des Finances Publiques - PLF

... Lire [+]

y

2 ARTICLES EN LIGNE
Alors qu'il devait disparaître au 1er janvier 2020, le dispositif d'aide à l'accession à la propriété a été prorogé de deux ans, contre l'avis du gouvernement et du rapporteur général, lors de l'examen en séance publique des articles non rattachés du projet de loi de finances 2020. L'affaire se poursuit désormais au Sénat, qui ne devrait pas contrarier le plan des parlementaires de la Chambre basse.
2 ARTICLES EN LIGNE
Alors qu'il devait disparaître au 1er janvier 2020, le dispositif d'aide à l'accession à la propriété a été prorogé de deux ans, contre l'avis du gouvernement et du rapporteur général, lors de l'examen en séance publique des articles non rattachés du projet de loi de finances 2020. L'affaire se poursuit désormais au Sénat, qui ne devrait pas contrarier le plan des parlementaires de la Chambre basse.

Eco-prêt ; Construction ; Bâtiment ; Logement ; Aide financière

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Une nouvelle offre vient proposer d'accompagner artisans et leurs clients pour remplacer leur chaudière au fioul par une chaudière bois à granulés. Elle est pilotée par la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) et la société Butagaz.

Bois ; Chaudière ; Chaudière bois ; Chauffage bois ; Aide financière ; Rénovation ; Bâtiment

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
L'ANAH a revu à la baisse le plafond des travaux subventionnables par le programme
Habiter Mieux Agilité : il passe de 20 000€ HT à 8 000€ HT pour tous les dossiers déposés après le 10 octobre 2019, et qui concernent ces types de travaux : isolations de parois opaques, isolations de combles aménagés ou aménageables, système de chauffage autre que chaudière.
Par exemple, si vous engagez aujourd'hui des travaux à hauteur de 15 000€ HT, qui remplissent les conditions d'attribution de l'aide
Habiter Mieux Agilité, votre aide sera calculée sur un montant plafonné à 8 000€ HT. Alors que si vous aviez engagé ces mêmes travaux avant le 10 octobre 2019, votre aide aurait été calculée sur la totalité du montant (15 000€ HT).
Pour des travaux de changement de chaudière à gaz, le montant maximum permettant d'appliquer l'aide est désormais de 2 400€ HT (au lieu de 20 000€ HT pour les dossiers déposés avant le 10 oct.).

Cette mesure est d'application immédiate pour tous les nouveaux dossiers de demande d'aide déposés à compter du 10 octobre 2019, et est valable jusqu'au 31 décembre 2019.

Si le projet de loi de finances est voté, l'aide
Habiter Mieux Agilité sera probablement remplacée au 1er janvier 2020 par une prime forfaitaire à destination des ménages modestes et très modestes, qui regroupera l'actuel crédit d'impôt et l'aide
Habiter Mieux Agilité.
ARTICLE EN LIGNE
L'ANAH a revu à la baisse le plafond des travaux subventionnables par le programme
Habiter Mieux Agilité : il passe de 20 000€ HT à 8 000€ HT pour tous les dossiers déposés après le 10 octobre 2019, et qui concernent ces types de travaux : isolations de parois opaques, isolations de combles aménagés ou aménageables, système de chauffage autre que chaudière.
Par exemple, si vous engagez aujourd'hui des travaux à ...

ANAH ; Rénovation ; Logement ; Aide financière ; Précarité énergétique ; Chaudière

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Lors de son conseil d'administration du mercredi 9 octobre, l'Agence nationale de l'habitat a décidé d'abaisser le plafond de travaux de son programme d'aides à la rénovation énergétique "Habiter mieux agilité", de 20.000 à 8.000 euros. Et ce, au motif d'une "inflation extrêmement importante des prix des matériels, en raison du cumul des aides publiques", selon sa directrice générale, Valérie Mancret-Taylor.
ARTICLE EN LIGNE
Lors de son conseil d'administration du mercredi 9 octobre, l'Agence nationale de l'habitat a décidé d'abaisser le plafond de travaux de son programme d'aides à la rénovation énergétique "Habiter mieux agilité", de 20.000 à 8.000 euros. Et ce, au motif d'une "inflation extrêmement importante des prix des matériels, en raison du cumul des aides publiques", selon sa directrice générale, Valérie Mancret-Taylor.

Rénovation ; Aide financière ; ANAH ; Logement

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
"142. C'est le nombre d'amendements déposés depuis la fin de semaine dernière par les députés, sur le seul article 4 du projet de loi de finances (PLF) pour le 2020, article entérinant la refonte des aides à la rénovation énergétique."

Politique énergétique ; Rénovation énergétique ; Crédit d'impôt ; Aide financière ; Bâtiment ; Rénovation

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
La prime qui remplacera le crédit d'impôt pour la transition énergétique en 2020 fait réagir le collectif Initiative « Rénovons », très impliqué dans la lutte contre la précarité énergétique des ménages. Danyel Dubreuil déplore des aides rabotées.

Aide financière ; Rénovation ; Précarité ; Bâtiment ; Précarité énergétique ; Crédit d'impôt

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
La transformation du CITE en prime est en cours, et certains doutent déjà de sa capacité à massifier les travaux de rénovation énergétique. D'autres acteurs viennent, de leur côté, mettre en avant le fait que la dimension carbone semble mise de côté. Un nouvel axe de progrès pour le dispositif lors des discussions parlementaires ?

Rénovation énergétique ; Rénovation ; Performance énergétique ; Bâtiment ; Logement ; Aide financière ; Crédit d'impôt

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Le Gouvernement veut massifier les travaux de rénovation énergétique, notamment auprès des ménages les plus modestes ; mais il pourrait être en passe de mettre en µuvre un dispositif augmentant, au lieu de réduire, le reste à charge pour les travaux de rénovation énergétique. Et ce pour tous les types de ménages concernés par la prime qui remplacera le Crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE). C'est l'alerte qu'a souhaité lancer, dans un communiqué de presse du 1er octobre 2019, la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb).
ARTICLE EN LIGNE
Le Gouvernement veut massifier les travaux de rénovation énergétique, notamment auprès des ménages les plus modestes ; mais il pourrait être en passe de mettre en µuvre un dispositif augmentant, au lieu de réduire, le reste à charge pour les travaux de rénovation énergétique. Et ce pour tous les types de ménages concernés par la prime qui remplacera le Crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE). C'est l'alerte qu'a ...

Rénovation ; Crédit d'impôt ; Performance énergétique ; Aspect financier ; Aide financière

... Lire [+]

y

ARTICLES EN LIGNE
Le Ministère de la Transition écologique et solidaire a précisé ce mercredi 25 septembre les contours que prendrait la future prime qui remplacera progressivement le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) à partir de janvier prochain. Le nouveau dispositif privilégiera notamment les ménages modestes en excluant les 20 % des ménages les plus aisés. Le barème d'aides par type de travaux a également été dévoilé.

La nouvelle prime dépendra des revenus, mais aussi du gain énergétique de chaque type de travaux réalisés, et sera désormais versée par l'Anah dès la fin des travaux.

La FFB dénonce "l'absence totale d'aide à la rénovation globale, pourtant la plus efficace, ou encore à l'isolation des murs pour les ménages aisés" prévue pour la nouvelle prime.

Le Syndicat des énergies renouvelables (SER) regrette la diminution de l'enveloppe globale du montant des soutiens pour les énergies renouvelables ainsi que "la distinction instaurée entre les appareils à granulés et les appareils à bûches au détriment de ces derniers".

La filière gaz, représentée par l'association Coénove, déplore que les chaudières au gaz à très haute performance énergétique (THPE) ne soient pas aussi éligibles aux ménages de la classe moyenne (déciles 5 à 8).

La demande de la nouvelle prime devra être faite en amont de la réalisation des travaux, via la validation des devis sur une plateforme Internet gérée par l'Anah. Gérant environ 100.000 dossiers par an, l'Anah pourrait passer à 500.000 voire 600.000 à partir de 2021.
ARTICLES EN LIGNE
Le Ministère de la Transition écologique et solidaire a précisé ce mercredi 25 septembre les contours que prendrait la future prime qui remplacera progressivement le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) à partir de janvier prochain. Le nouveau dispositif privilégiera notamment les ménages modestes en excluant les 20 % des ménages les plus aisés. Le barème d'aides par type de travaux a également été dévoilé.

La ...

Rénovation ; Bâtiment ; Emploi ; Formation ; Gouvernement ; Aide financière ; Crédit d'impôt ; Généralité énergie renouvelable ; Chauffage ; Chauffage bois ; Isolation ; Chauffage gaz

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Le nouveau barème d'aides à la rénovation énergétique présenté ce mercredi par les pouvoirs publics aux professionnels promet des débats parlementaires houleux. Car le dispositif a été restreint par rapport au projet en consultation cet été . Le projet gouvernemental fixe à 27.706 euros pour une personne seule le revenu fiscal de référence à partir duquel les ménages n'auront plus droit au 1er janvier au crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE). Ce seuil est majoré de 8.209 euros pour chacune des deux demi-parts suivantes et de 6.157 euros pour chaque demi-part supplémentaire à compter de la troisième, soit un seuil de 44.124 euros pour un couple sans enfant et 56.438 euros pour une famille avec deux enfants.
ARTICLE EN LIGNE
Le nouveau barème d'aides à la rénovation énergétique présenté ce mercredi par les pouvoirs publics aux professionnels promet des débats parlementaires houleux. Car le dispositif a été restreint par rapport au projet en consultation cet été . Le projet gouvernemental fixe à 27.706 euros pour une personne seule le revenu fiscal de référence à partir duquel les ménages n'auront plus droit au 1er janvier au crédit d'impôt pour la ...

Rénovation ; Rénovation énergétique ; Crédit d'impôt ; Aide financière ; Bâtiment ; Logement

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Présentées en début d'année par le ministre du Logement, trois aides destinées à la rénovation énergétique, à l'adaptation des logement au vieillissement et à la mobilité des salariés entrent en vigueur

Logement ; Rénovation ; Mobilité ; Rénovation énergétique ; Aide financière ; Bâtiment

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
L'offre des chaudières et Pac dite "à un euro" a été lancée en janvier 2019 via le renforcement de l'offre "coup de pouce". Batiactu a pu se procurer les premiers chiffres collectés par le ministère, concernant la période janvier-septembre. Détails.

Chaudière ; Pompe à chaleur ; Aide financière ; Bâtiment ; Chauffage

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
La sortie des ménages les plus aisés risque de diviser par deux le budget alloué au Crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE)", alerte auprès de Batiactu Jean-Baptiste Lebrun, directeur du Cler, réseau pour la transition énergétique

Budget ; CLER ; Crédit d'impôt ; Rénovation ; Aide financière ; Politique énergétique ; Bâtiment

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Le Gouvernement a décidé de remplacer le crédit d'impôt transition énergétique (CITE) par une prime dès 2020 pour les ménages précaires et très précaires. La CAPEB a soumis plusieurs recommandations.

Elle considère que le dispositif est très complexe dans sa présentation. La variation du montant des aides en fonction des niveaux de revenus des ménages, différencié selon les régions, et la typologie de logement (collectif ou individuel) risque d'engendrer un manque de lisibilité tant auprès des ménages que des entreprises.
ARTICLE EN LIGNE
Le Gouvernement a décidé de remplacer le crédit d'impôt transition énergétique (CITE) par une prime dès 2020 pour les ménages précaires et très précaires. La CAPEB a soumis plusieurs recommandations.

Elle considère que le dispositif est très complexe dans sa présentation. La variation du montant des aides en fonction des niveaux de revenus des ménages, différencié selon les régions, et la typologie de logement (collectif ou ...

Crédit d'impôt ; Politique énergétique ; Rénovation ; Aide financière ; Précarité énergétique

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Alors que la réforme devait simplifier les choses, elle pourrait au final les compliquer encore un peu plus. Notamment dans sa mise en place.

L'officialisation des nouvelles règles est prévue dans le projet de loi de finances présenté à l'automne. Contacté, le ministère de la Transition énergétique rappelle que le texte ne constitue qu'un document d'étape. « Aucune décision n'est arrêtée à ce stade sur les modalités du nouveau dispositif, explique-t-on à l'hôtel de Roquelaure. Qu'il s'agisse du périmètre des travaux qui seront aidés, ou encore du barème des aides envisagé pour la prime. La concertation avec les professionnels et les acteurs du secteur se poursuit. »
ARTICLE EN LIGNE
Alors que la réforme devait simplifier les choses, elle pourrait au final les compliquer encore un peu plus. Notamment dans sa mise en place.

L'officialisation des nouvelles règles est prévue dans le projet de loi de finances présenté à l'automne. Contacté, le ministère de la Transition énergétique rappelle que le texte ne constitue qu'un document d'étape. « Aucune décision n'est arrêtée à ce stade sur les modalités du nouveau ...

Rénovation ; Rénovation énergétique ; Crédit d'impôt ; Aide financière ; Précarité énergétique ; Bâtiment ; Performance énergétique

... Lire [+]

y

ARTICLE EN LIGNE
Annoncée pour 2019, la transformation du crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) en prime interviendra en 2020 pour les ménages modestes, avant d'être généralisée en 2021. Dans un document envoyé aux parties prenantes, que La Tribune a pu consulter, le gouvernement conditionne son octroi à des conditions bien précises.

Crédit d'impôt ; Aide financière ; Rénovation ; Précarité énergétique ; ANAH ; Bâtiment ; Performance énergétique

... Lire [+]

Type
Date de parution
Descripteurs

Aide financière [1069]

Rénovation [241]

Logement [218]

Solaire photovoltaïque [205]

Politique énergétique [182]

Bâtiment [172]

Collectivité locale [172]

Généralité énergie renouvelable [158]

Crédit d'impôt [149]

Solaire thermique [142]

Particulier / Ménage [139]

Réalisation [138]

Coût d'investissement [131]

France [131]

Économie d'énergie [122]

Bois énergie [117]

Chauffe eau solaire [116]

ADEME [105]

Programme de développement [100]

Consommation d'énergie [90]

Isolation [88]

Performance énergétique [87]

Chiffre clé [85]

Financement [85]

Rhône Alpes [83]

Entreprise [82]

Chauffage [72]

Ile de France [72]

Pompe à chaleur [72]

Commune / Ville [71]

Maitrise De l'Énergie - MDE [71]

Conseil régional [68]

Efficacité énergétique [67]

Réglementation [66]

Amélioration de l'habitat [65]

ANAH [65]

Coût des travaux [65]

Précarité énergétique [64]

Éolien [63]

Diagnostic [62]

Budget [60]

Réseau de chaleur [60]

Tarif d'achat [60]

Production d'électricité [59]

Europe [58]

Logement collectif [58]

Projet [58]

Recensement / Inventaire [56]

Copropriété / Propriétaire [55]

Géothermie [54]

Logement social [54]

Objectif [54]

Précarité [53]

Chaufferie bois [52]

Chauffage bois [51]

Biogaz [49]

Construction [48]

Énergie solaire [45]

Isolant thermique [44]

Milieu agricole [44]

Programme d'action [44]

Région [44]

Système solaire combiné [44]

Vitrage [43]

Biomasse [42]

Chauffe Eau Solaire Individuel [41]

Outil pédagogique [41]

Appel à projet [40]

Aspect financier [40]

Recherche [40]

Bâtiment Basse Consommation - BBC [39]

Électricité renouvelable [39]

Puissance installée [39]

Bilan [38]

Chaudière bois [37]

Conseil général [37]

Chaudière [36]

Démarche administrative [36]

Fiscalité [36]

Transport [36]

Belgique [35]

Certificat d'économie d'énergie [35]

Facture énergétique [35]

Toiture [35]

Allemagne [34]

Eau chaude sanitaire - ECS [34]

Réglementation thermique [34]

Haute Qualité Environnementale / HQE [33]

Languedoc Roussillon [33]

Rentabilité [33]

Principe de fonctionnement [32]

Eco-prêt [31]

Installation [31]

Texte législatif [31]

Alsace [30]

Appareil de chauffage [30]

Franche Comté [30]

Maison individuelle [30]

Certification [29]

Gaz à Effet de Serre / GES [29]

Programme européen [29]

J Plus

Nuage de mots clefs ici

0
Z